JURIDICTION SAINT EMILION : site officiel du club de foot de ST CHRISTOPHE DES BARDES - footeo

Le Résistant 23/09/2010

24 septembre 2010 - 21:01

 


Le rêve d’un père se réalise

En mars dernier, alors que Simon Adoue s’apprêtait à jouer un quart de finale de la Coupe d’Aquitaine avec Libourne contre le club de Saint-Émilion présidé par son père, Michel, ce dernier indiquait rêver présider le club où son fils évoluera. C’est désormais chose faite. Rencontre.

Marie-Laure DELON


Michel et Simon Adoue ne pensaient pas que cela arriverait aussi vite, mais tous les deux souhaitaient un jour faire partie du même club (1). Simon Adoue vient de signer en faveur du club de Saint-Émilion. Une décision suite au refus de la proposition faite par le club de Libourne, où il évoluait la saison passée : « je souhaitais avoir un contrat Fédéral. Libourne n’a pas souhaité le renouveler et m’a proposé autre chose. Cette proposition ne m’a pas convenue alors j’ai préféré la refuser », explique Simon Adoue. Son père, Michel Adoue le soutient dans cette décision : « je regrette que le club de Libourne n’ait pas tout fait pour garder Simon, qui a porté ce maillot durant 12 ans. Ce club a beaucoup compté pour lui, pour moi, pour nous. Et c’est aujourd’hui un sentiment de grande déception qui domine. Mais, je le soutiens dans la position qu’il a prise après la proposition du club de Libourne ». Ce n’était un secret pour personne, à partir du moment où il a décidé d’arrêter sa collaboration avec Libourne, Simon Adoue s’est entraîné avec le club de Saint-Émilion, histoire de garder la forme et la condition physique. Puis, des propositions d’autres clubs sont arrivées, mais toujours pas satisfaisantes. Alors, Alain Brindor, l’entraîneur de Saint-Émilion a commencé à discuter avec le joueur. Michel Adoue a décidé de ne pas intervenir dans les discussions pour faire signer Simon. « C’est Alain Brindor qui a géré, confesse-t-il. Je ne faisais que discuter de cela à la maison avec Simon sans vouloir l’influencer ». Mais, bien entendu, la signature au club de la Juridiction de Saint-Émilion est forcément un choix du cœur pour Simon Adoue. À côté du fait que le club soit présidé par son père, il a beaucoup d’amis qui y évoluent dont son meilleur ami, Thomas Raffaillac. « C’est un vrai choix affectif, reconnaît Simon Adoue. C’est comme une deuxième famille ». 
Et puis, c’est un retour aux sources car il a signé sa première licence au club de Puisseguin, commune où il résidait avec ses parents, dans la propriété « Bel Air ». Alors bien entendu, l’émotion est présente de porter à nouveau les couleurs de sa jeunesse : « cela me fait bizarre, comme un bond en arrière de 20 ans. C’est aussi un vrai changement de vie car désormais, je ne vis pas du football comme cela a été le cas jusqu’en mai dernier. J’aurai préféré que cela dure plus longtemps mais avec la conjoncture actuelle, les clubs ont moins de moyens et c’est plus compliqué ».
Désormais, il se penche d’ailleurs sur une reconversion professionnelle. Il sait qu’en évoluant en Division Honneur, il reste à un bon niveau. D’ailleurs, pas question pour lui de vivre une « retraite » tranquille. Loin de là. « J’ai envie d’être performant, explique le joueur. Être performant pour moi et pour l’équipe. J’ai envie que mon expérience en National, CFA ou CFA2 apporte quelque chose. Car, il faut maintenir ce club en Division Honneur. Puis, si au fil des matches on voit que nous pouvons jouer les premières places, il faudra le faire. Car, mon but est de jouer le plus haut possible ». Son premier match sous ses nouvelles couleurs, ce sera dès ce samedi, avec un déplacement chez un prétendant à la montée, Villenave-d’Ornon. Pour lui, il faudra confirmer la victoire acquise face à Blanquefort et aussi pour oublier la défaite en Coupe de France face à La Brède.  
Pour Michel Adoue, ce match à Villenave aura une saveur particulière. « Cela va être quelque chose pour moi ! Je vais vivre pleinement cette journée car ce sera la première fois. On va savourer cette journée d’avant match. Nous allons partir ensemble. C’est toujours un bonheur d’être avec son fils, cela me fait revenir en arrière. Je ne connaîtrai plus le dilemme de savoir si je vais regarder un match où joue l’équipe de mon fils ou celui du club que je préside. Simon pourra apporter à cette équipe de Saint-Émilion. C’est quelqu’un qui n’a jamais triché sur le terrain. Il donnera le meilleur de lui-même ».
Désormais, Michel Adoue reconnaît qu’il ne pourra plus se placer comme un « supporter ». Il est président du club où évolue son fils. Il sait que cette position peut être un peu particulière mais ne s’inquiète pas pour cela. Il préfère savourer le bonheur de voir son fils porter le maillot de son club. Ils pourront ainsi écrire ensemble une partie de l’histoire du club. Ils auront des souvenirs communs dans le football. « Nous allons vivre des choses que nous n’avons jamais vécues jusqu’à maintenant. Je suis persuadé que nous aurons de très bons souvenirs. Il faut que Saint-Émilion fasse une belle saison. Et nous avons un effectif intéressant pour prendre des points », conclut Michel Adoue.

 

(1) Le Résistant du 25 mars 2010.


Commentaires

[Sujet supprimé] 1 an
Julien Diman est devenu membre 1 an
BRIC33 est devenu membre plus de 3 ans
Jean Guy Duchamp est devenu membre plus de 3 ans
tournoi U15 mouliets/castillon plus de 5 ans
leader ou pas plus de 5 ans
De Bons Espoirs : nouvelle photo plus de 6 ans
Nouvelle page et Nouvelle page plus de 6 ans
AIMEZ VOUS LE SITE plus de 6 ans
BOITE A IDEE et COMMENT AMELIORER LE SITE plus de 6 ans
Sénior A - Division Supérieure Régionale / saint paul sport : résumé du match plus de 6 ans
Nos VIGNERONS plus de 6 ans
GAMBARDELLA U 18 plus de 6 ans
gambardella 18 ans : nouvelles photos plus de 6 ans
Sénior A - Division Supérieure Régionale / VILLENEUVE SUR LOT : résumé du match plus de 6 ans

Les membres déjà inscrits sur le site de votre club :

  • 1 Dirigeant
  • 1 Joueur
  • 3 Supporters

L'AGENDA DU WEEK-END

Les matches du week-end

 

SVP PARTICIPEZ AU SONDAGE DU SITE