JURIDICTION SAINT EMILION : site officiel du club de foot de ST CHRISTOPHE DES BARDES - footeo

1/4 de Finale de la Coupe d'Aquitaine

31 mars 2010 - 08:47

Le père contre le fils...

RetourAgrandir la policeDiminuer la policeLire les commentairesEcrire un commentaire

Mercredi 31 Mars 2010

FOOTBALL COUPE D'AQUITAINE (QUART DE FINALE), SAINT-ÉMILION - LIBOURNE. Son président, Michel Adoue, et le club de la juridiction, accueillent, ce soir (20 heures), les Pingouins de Thierry Oleksiak avec dans leurs rangs un certain Simon Adoue

Le père, le fils et le sain derby

Simon et Michel Adoue : le fils et le père seront adversaires ce soir. (photo a.m.)

Saint-Émilion - Libourne, en quart de finale de la Coupe d'Aquitaine, c'est comme Bordeaux - Lyon, hier soir, en Ligue des champions ; on aurait préféré voir cette affiche en finale. Mais bon. Le petit de Division Honneur qui reçoit le gros de CFA, ce soir, à 20 heures au stade Raymond-Junet, personne ne va mégoter son plaisir, ni les supporteurs des Pingouins, ni les thuriféraires des Vignerons.

Il s'agit d'un vrai derby entre deux communes voisines, ville d'eau et ville de vin, d'une confrontation entre les deux meilleurs clubs du district Gironde-Est, et des joueurs dont certains sont des amis. Quoi qu'on en dise, il en va de la suprématie locale. Et un peu plus.

Un vrai derby « des familles » comme on dit autour de la main courante. Là, l'expression populaire prend tout son sens. Car au-delà de l'enjeu sportif, ce face-à-face expose une famille. Un peu comme chez les Gourcuff ; Yoann, le fils international bordelais des marine et blanc, et Christian, le père lorientais entraîneur des Merlus, opposés en Ligue 1. Nuance : dans le Libournais, les Gourcuff s'appellent Adoue. Michel, le père, entraîne la Jeunesse sportive de la juridiction de Saint-Émilion (JSJSE) ; son fils, Simon, porte la livrée des Pingouins sur le front de l'attaque. Donc une rencontre placée sous le triple signe du père, du fils et du sain derby.

Le père...

Michel Adoue, vigneron à Puisseguin, au château Bel -Air, président depuis 2005, admirateur du gamin qu'il a engendré dont il suit attentivement la carrière depuis toujours. Après avoir joué à Puisseguin, ce club de copains où l'amitié comptait plus que le score du match, il passe de l'autre côté de la barrière. Il devient le coach de Puisseguin-Lussac puis son président avant d'être celui du club de la Juridiction. Le football est sa passion et c'est presque une banalité de l'écrire. Plus important à se yeux, cependant, l'aventure humaine qu'elle met en perspective. Pour lui, la main courante et comme une main tendue. Il est convaincu qu'une passion n'est pas un plaisir solitaire : elle se partage. Homme de parole(s), le football le rend encore plus loquace.

Le match de ce soir ? Ses sentiments s'entrechoquent. « Que Saint-Émilion gagne et que Simon joue bien ».

Le fils....

Simon, attaquant du FC Libourne, 29 ans en mai, aussi mordu que son géniteur. Pas étonnant ! Il a grandi bercé par le cliquetis des crampons, reniflé l'herbe grasse aux basques de son père et les effluves de sueur dans les vestiaires. Addiction enfantine. Adolescent, l'OM, Papin et Waddel sous perfusion télévisuelle : « Incomparable », se souvient-il. Joueur, il s'est construit à Libourne, des moins de 15 ans jusqu'au National où il a participé aux épopées de la Coupe de France du temps de la splendeur des Pingouins. On l'a vu ensuite à Arcachon puis à Angoulême avant que Serge Desport, président, et Thierry Oleksiak, son entraîneur, ne le ramènent au stade Jean-Antoine-Moueix, la saison dernière.

Le match de ce soir ? « Je fais abstraction du fait de jouer contre le club que dirige mon père. Je connais la plupart des joueurs mais je viens pour gagner » (lire ci-dessous).

Le sain derby...

Il y a peu, cette rencontre aurait suscité des crispations tant les liens entre les deux clubs s'étaient distendus. Aujourd'hui, on ne parlera que de cris de passion. L'enjeu est clair cependant. Et pas seulement sportif. Saint-Émilion a beaucoup à gagner ; Libourne un peu moins à perdre à l'heure où chacun s'interroge sur son avenir. Un succès permettrait aux Vignerons de renforcer leur position lorsqu'il s'agira de concrétiser des volontés de rapprochement, de trouver des terrains d'entente voire d'entraînement.

Victorieux, les Pingouins, qui ont certes la tête à leur maintien en CFA, confirmeraient leur statut de club phare sur la rive droite. Rappelons que Libourne a remporté sept fois cette compétition, la dernière en 2004.

Alors Saint-Émilion ou Libourne en demie finale contre Langon ? « L'essentiel, c'est que la fête soit belle », insiste Michel Adoue, tout en lorgnant vers le ciel de plomb.

Commentaires

[Sujet supprimé] plus de 2 ans
Julien Diman est devenu membre plus de 2 ans
BRIC33 est devenu membre plus de 4 ans
Jean Guy Duchamp est devenu membre plus de 4 ans
tournoi U15 mouliets/castillon plus de 6 ans
leader ou pas plus de 6 ans
De Bons Espoirs : nouvelle photo plus de 6 ans
Nouvelle page et Nouvelle page plus de 6 ans
AIMEZ VOUS LE SITE plus de 6 ans
BOITE A IDEE et COMMENT AMELIORER LE SITE plus de 6 ans
Sénior A - Division Supérieure Régionale / saint paul sport : résumé du match plus de 6 ans
Nos VIGNERONS plus de 6 ans
GAMBARDELLA U 18 plus de 6 ans
gambardella 18 ans : nouvelles photos plus de 6 ans
Sénior A - Division Supérieure Régionale / VILLENEUVE SUR LOT : résumé du match plus de 6 ans

Les membres déjà inscrits sur le site de votre club :

  • 1 Dirigeant
  • 1 Joueur
  • 3 Supporters

L'AGENDA DU WEEK-END

Les matches du week-end

 

SVP PARTICIPEZ AU SONDAGE DU SITE