JURIDICTION SAINT EMILION : site officiel du club de foot de ST CHRISTOPHE DES BARDES - footeo

Saint Emilion - Libourne

30 mars 2010 - 09:09

Article Sud Ouest...


Mardi 30 Mars 2010

FOOTBALL. L'entraîneur de l'équipe de la Juridiction de Saint-Émilion évoque le quart de finale de Coupe d'Aquitaine face à Libourne, mercredi soir

Brindor : « La fête avant tout »

Alain Brindor, 43 ans, issu du football girondin. (photo O.G.)

De son aveu même, le derby qui se profile mercredi soir à 20 heures, en quart de finale de Coupe d'Aquitaine au stade Raymond-Junet, n'est pas aussi sulfureux que certains voudraient le faire croire. « Nous avons tout fait, ici au club, pour que ce soit avant tout festif, un événement pour le football régional », précise Alain Brindor lorsque l'on évoque avec lui cette confrontation entre les deux clubs phares du District Gironde-Est.

« C'est le genre de rencontre qui n'appartient qu'aux joueurs, car ce sont eux qui se sont arrachés pour arriver jusqu'en quarts de finale », explique le coach connu et reconnu pour le travail qu'il accomplit depuis douze dans le club cher à Michel Adoue, le président avec lequel il entretient des rapports de confiance et d'amitié.

À 43 ans, issu du football girondin puisqu'il a connu les clubs de La Bastidienne, Floirac avant de rejoindre Saint-Seurin-sur-l'Isle, Alain Brindor connaît l'importance que peut revêtir un tel trophée dans la vitrine d'un club aquitain, lui qui a déjà disputé une finale de Coupe régionale en 1992 avec Saint-Émilion en tant que joueur. « C'est à la fois un souvenir fort et une grosse déception car on avait pris une véritable raclée, 6-1 contre Martignas », explique-t-il.

Au-delà de l'anecdote, la moitié des titulaires de l'équipe de la Juridiction a porté les couleurs libournaises, ce qui rajoute une dimension particulière à la rencontre. « Bien sûr, mais c'est ce qui va faire l'intérêt de ce match, les relations que les joueurs des deux clubs ont pu avoir ou ont encore entre eux », ajoute Alain Brindor.

« C'est de ces passerelles, de ces relations entre les différents clubs du district dont nous avons besoin pour consolider voire améliorer le niveau du football dans cette région. Les querelles de clocher ne font jamais avancer les choses. »

Deux montées

Il y aurait de quoi pourtant défendre son pré carré, quand on sait que le club a connu deux montées successives pour jouer cette saison au plus haut niveau régional, la Division d'Honneur. « C'est vrai qu'on a connu un très bon début de saison en championnat, avant de rentrer dans le rang après la trêve hivernale. Il faut continuer à travailler pour continuer à évoluer en DH la saison prochaine, mais je suis satisfait de l'investissement et de l'état d'esprit de chacun. » Les déboires extra-sportifs du club libournais voisin, qui est dans une trajectoire inverse, pourraient donner des idées avec une telle dynamique. « Non, ce qu'ils ont connu lors de la dernière intersaison, je ne le souhaite à personne. Le football aquitain et girondin a besoin de clubs phares comme celui de Libourne, pour attirer les jeunes et structurer des projets », glisse-t-il avec conviction.

Casse-tête

« Le travail de Thierry Oleksiak dans les conditions que l'on connaît est remarquable. » On le sait, la fin de la fusion avec Saint-Seurin a engendré, entre autre pour les Libournais, un casse-tête pour trouver des terrains d'entraînements dignes de ce nom.

Le problème est le même pour Saint-Émilion, puisque les hommes d'Alain Brindor s'exilent à Lussac en semaine. « La municipalité, comme toutes celles de la juridiction, joue vraiment le jeu », se félicite Alain Brindor. Le coup de projecteur sur la rencontre de mercredi soir est également pour lui l'occasion de mettre en avant les dirigeants et bénévoles qui oeuvrent au sein du club, depuis de nombreuses années pour certains.

« Nous comptons 280 licenciés aujourd'hui et sans tous les dirigeants, ce serait impossible. J'ai une pensée entre autre pour Pascal Cerisier, Denis Lourel, Jean-François Chabert, Dominique Couturier, le kiné et bien sûr pour Jacques Goudineau, le regretté maire de Saint- Émilion, qui aimait tant le foot et qui a tant fait pour son club. Il vivait lui aussi pour ces moments de fête », conclut le coach de la Juridiction non sans émotion.

Auteur : Olivier Goujon

Voir également

Commentaires

[Sujet supprimé] plus de 2 ans
Julien Diman est devenu membre plus de 2 ans
BRIC33 est devenu membre plus de 3 ans
Jean Guy Duchamp est devenu membre plus de 4 ans
tournoi U15 mouliets/castillon plus de 6 ans
leader ou pas plus de 6 ans
De Bons Espoirs : nouvelle photo plus de 6 ans
Nouvelle page et Nouvelle page plus de 6 ans
AIMEZ VOUS LE SITE plus de 6 ans
BOITE A IDEE et COMMENT AMELIORER LE SITE plus de 6 ans
Sénior A - Division Supérieure Régionale / saint paul sport : résumé du match plus de 6 ans
Nos VIGNERONS plus de 6 ans
GAMBARDELLA U 18 plus de 6 ans
gambardella 18 ans : nouvelles photos plus de 6 ans
Sénior A - Division Supérieure Régionale / VILLENEUVE SUR LOT : résumé du match plus de 6 ans

Les membres déjà inscrits sur le site de votre club :

  • 1 Dirigeant
  • 1 Joueur
  • 3 Supporters

L'AGENDA DU WEEK-END

Les matches du week-end

 

SVP PARTICIPEZ AU SONDAGE DU SITE